Voyage au bout de l’enfer australien


Bienvenue à Cottons Warwick, Michaël Mention (Roman policier)

Il fait très chaud à Cotton’s Warwick, bled paumé de l’Outback australien. Seize hommes et une femme y survivent tant bien que mal (et plutôt mal que bien) dans une torpeur poisseuse.

La bière coule à flot, la chaleur anéantie les esprits, exacerbe les tensions.

Quand un premier mort suspect (ratatiné au sommet d’un poteau électrique) survient dans la petite communauté, c’est le début d’un huis-clos infernal où même les kangourous ne sont pas fréquentables !

Un polar d’une violence inouïe, y compris pour les amateurs d’hémoglobine et de récits gores.

Ça frappe, ça découpe, ça tranche, ça viole. Le sang gicle et la peur rôde. On flirte en permanence avec la folie, l’irréel, le fantastique.
On suffoque au point parfois d’abandonner la lecture, juste histoire de reprendre son souffle !

Le roman, dérangeant et déjanté, rock et subversif, ne plaira pas à tous mais séduira surement les fans de Tarantino.


La puissance littéraire de Michaël Mention est saisissante.
Son écriture, hypnotique et incandescente nous embarque malgré nous vers une descente aux enfers inéluctable.
Le petit frenchie (né à Marseille en 1979) est un auteur à part et à suivre dans le paysage du polar français.

Publicités
Cet article, publié dans Roman adulte, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s